fr lb de it pt en
 
19 juillet 2019

Ouverture de la conférence – Mot d’accueil

Pr Dr Jean Ehret (LSRS)

Excellences,
Chers-ères Collègues,
Mesdames,
Messieurs,

Soyez remerciés de votre présence pour l’ouverture de l’exposition du tableau de Maxim Kantor, Le Jugement dernier, et de la conférence internationale qui lui est consacré. Permettez-moi de saluer très chaleureusement l’artiste et de le remercier de nous faire l’honneur de sa présence : Merci, Maxim.

Je m’appelle Jean Ehret et suis le directeur de la Luxembourg School of Religion & Society. J’aimerais vous dire en quelques mots comment il se fait que cette conférence académique ait lieu en ce site historique et prestigieux, avec cet artiste, et en présence de son œuvre. Tout tient, comme si souvent à Luxembourg, mais pas uniquement chez nous, à des rencontres, à des connaissances – n’en est-il pas le plus souvent ainsi dans la République des lettres ?

C’est grâce à Monsieur l’Ambassadeur Guy de Muyser que j’ai pu faire la connaissance de Maxim Kantor lors du vernissage de sa dernière exposition à la Galerie Simoncini. La force de son œuvre me conquit immédiatement, le trait du pinceau, l’intensité des couleurs, la composition incluant personnages concrets et fantastiques, les sujets eux-mêmes, parmi lesquels je reconnus mon vieil ami Thomas d’Aquin. Il y a quelque chose dans cette œuvre qui me fascine, me parle, m’interroge, me laisse aussi perplexe. Elle se propose, elle marque sa présence. Un tête-à-tête lors du dîner devint un cœur à cœur et un courriel de Cristina Barbano me révélant que le MNHA avait acheté le tableau me fit rédiger à minuit un courriel pour inviter mes collègues à s’engager avec moi dans l’organisation d’une conférence internationale. Point ne fut besoin d’insister ; on convint rapidement d’une date. Merci, Georg, merci, Michel, pour l’apport de chacun de vous, tant personnel qu’institutionnel.

Il fallait encore un lieu, assez haut, assez profond, assez vaste pour accueillir cette toile importante et par son sujet et par ses mesures. L’idée de venir ici, en face du musée, dans un décor assorti au sujet du jugement dernier s’est réalisé grâce à l’accord de Monsieur le Chanoine Tom Kerger, curé-doyen de la paroisse Notre Dame. Je tiens à le remercier de sa confiance et de son soutien. Remercions également Madame Muriel Prieur, cheffe de service du service de restauration, régie, dépôts et ateliers du MNHA, et son équipe : grâce à elle, nous pouvons nous confronter pendant quelques jours au Jugement dernier.

C’est dans la plus ancienne des églises de la Ville de Luxembourg, consacrée la première fois en 987, quelques 24 années après la fondation de la ville, que cet événement a lieu. Nous voici dans un édifice témoin de l’histoire du pays, accueillant la famille grand-ducale pour certaines fonctions. Nous voici dans l’église où se retrouve chaque dimanche et lors des fêtes chrétiennes une communauté italophone, internationale, jeune, où chantent, prient, pleurent et rient ensemble des fonctionnaires et ouvriers, femme de carrière et mères au foyer, grands-parents et bébés. Nous voici dans un lieu liturgique et touristique à la fois, accueillant des visiteurs venant des cinq continents. Nous voici dans la maison de Dieu et la maison des hommes, dans un microcosme qui deviendrait le reflet d’un drame bien plus large, plus important où se joue non seulement le sort des hommes au dernier jour, mais chaque jour.

C’est ce que Maxim Kantor dit quand il présente son tableau comme suit : « Représentant le sujet “le Jugement dernier” par un portrait de famille, j’ai voulu exprimer une pensée très importante : Le jugement est constant – il survient sans cesse ; chaque jour, vous êtes confrontés à l’éternité et au jugement moral ; à vos propres yeux intérieurs, à chaque seconde, vous êtes jugés. Ressentir, vivre n’importe quel jour concret comme “le Jugement dernier”, c’est quelque chose qui peut remettre en question notre compréhension habituelle de la vie quotidienne. »

Par leurs contributions, nos conférenciers contribueront à la densité de la présence de cette œuvre pour que nous puissions mieux contempler sa réalité. Merci, chers Collègues, d’avoir fait le chemin jusqu’à Luxembourg. Merci, Excellences, chers-ères Collègues, Mesdames, Messieurs de votre attention.

Pr Dr Dr Jean EHRET director lsrs.lu

Directeur de la Luxembourg School of Religion & Society

 
LUXEMBOURG SCHOOL OF RELIGION & SOCIETY
LSRS – Centre Jean XXIII
52 rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg

Twitter
Facebook
Linkedin
© Luxembourg School of Religion & Society
certains droits réservés . Some Rights Reserved

Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
+352 43 60 51
office lsrs.lu