fr lb de it pt en
Colloque scientifique : Pas d’Humanité sans Parole
29 janvier 2016

Statut de l’écrit dans une culture de l’oralité

Jonas Clément Morouba (Université catholique de Louvain, doctorant en théologie pratique)

Jonas Clément Morouba (Université catholique de Louvain, doctorant en théologie pratique)L’avènement du christianisme en terres subsahariennes datant de la période coloniale a donné à la Bible d’intégrer les habitudes et les mœurs. Progressivement mais sûrement, la tradition de l’oralité en a fait une auxiliaire dans la structuration des identités en mal d’adaptation à une mondialisation mal maîtrisée. Y contribue également la lecture des Saintes Écritures à plusieurs variantes, notamment le partage biblique sur la natte communautaire africaine. Comme dans la palabre africaine, celui-ci fait découvrir et redécouvrir un visage du Christ tout autre, plus africain s’extériorisant à travers diverses célébrations de la Parole avec beaucoup de liesse.

Vénérées et reconnues d’ailleurs de l’ordre du divin et donc sacrées, les Saintes Écritures révèlent que le Christ « Proto-Ancêtre » a su épouser la chair africaine et continue de l’épouser. Dans cette logique toutefois, la nouvelle évangélisation, dont ont encore besoin les communautés chrétiennes africaines, nécessite le partenariat des RTA pour consolider les acquis évangéliques et les singularités. La vitalité et la vivacité des Églises particulières en seraient davantage renforcées et gagneraient en efficience. En même temps, elles contribueraient à enrichir et à soutenir les disciples africains du Christ empêtrés dans le phénomène d’hybridation culturelle que leur impose contre leur gré, une modernité plurielle en vue d’assumer leur ouverture à l’universel.

 
LUXEMBOURG SCHOOL OF RELIGION & SOCIETY
LSRS – Centre Jean XXIII
52 rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg

Twitter
Facebook
Linkedin
© Luxembourg School of Religion & Society
certains droits réservés . Some Rights Reserved

Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
+352 43 60 51
office lsrs.lu