fr lb de it pt en
Academic Team
17 avril 2020

Dr Diana Mistreanu

Chercheuse post-doctorale

Contact

+352 43 60 51 304
diana.mistreanu lsrs.lu

Profil

Diana Mistreanu a rejoint l’équipe de la LSRS en novembre 2019. Elle est titulaire d’une thèse de doctorat (Université du Luxembourg-Université Paris-Est) sur la représentation de la cognition humaine dans l’œuvre d’Andreï Makine, thèse dans laquelle elle a théorisé la notion de « transbiographie ». Ses domaines de recherche sont les études littéraires cognitives et la littérature française et francophone contemporaine. Elle s’intéresse en particulier à l’interaction entre le corps-esprit-cerveau et la fiction littéraire ainsi qu’aux écrivains dits « translingues ». Elle a publié plusieurs articles sur Andreï Makine, Shumona Sinha, Pierre Michon, Mathias Énard et José Saramago. Diana Mistreanu est également la fondatrice du club de lecture « Lecteurs d’hiver », dont elle anime régulièrement les rencontres depuis septembre 2017.

Titre académique

  • Docteur en langue et littérature françaises (Université du Luxembourg-Université Paris-Est, 2019)

Recherche

  • Études littéraires cognitives (projet en cours)
  • Littérature française et francophone contemporaine
  • Littérature francophone luxembourgeoise
  • Membre du CIEF – Conseil International d’Études Francophones
  • Membre de l’APFUCC – Association des Professeur.e.s de français des universités et collèges canadiens

Publications récentes

  • Diana Mistreanu, « “Pas encore mort” : L’alcool, la nostalgie et la Russie chez Mathias Énard », in Markus Messling, Cornelia Ruhe, Leave Seauve, Vanessa de Senarclens (dir.), Mathias Énard et l’érudition du roman, Leiden-Boston, Brill-Rodopi, coll. « Literature and Cultural Studies », 2020, 234-252.
  • Diana Mistreanu, « L’éléphant dépecé et le ciel du Sud. Une lecture de L’Amour humain (2006) d’Andreï Makine à travers le prisme de la narratologie cognitive », in Sergiu Mişcoiu, Buata B. Malela, Simona Jişa (éd.), Littérature et politique en Afrique : approche transdisciplinaire, Paris, Les Éditions du Cerf, coll. « Cerf Patrimoines », 2018, 279-291.
  • Diana Mistreanu, « Pas de sortie facile. Immensités, intimités et intensités sibériennes chez Andreï Makine », in Echo des études romanes. Revue semestrielle de linguistique et littératures romanes no 14 (2018) 113-127.
  • Diana Mistreanu, « Décentrement et topoï romanesques. La France-Atlantide et la Russie-Atlantide d’Andreï Makine », in Sylvie Camet (éd.), Décentrement et travail de la culture, Louvain-la-Neuve, Éditions Academia, coll. « Dynamiques contemporaines », 2017, 199-205.
  • Diana Mistreanu, « Exercices de médiocrité : le Manuel de peinture et de calligraphie (1977) de José Saramago à travers le prisme de l’analyse transactionnelle », in Cahiers ERTA no 11 « Acédie/Honte, malaise, inquiétude, ressentiment » (2017) 209-229.
 
LUXEMBOURG SCHOOL OF RELIGION & SOCIETY
LSRS – Centre Jean XXIII
52 rue Jules Wilhelm
L-2728 Luxembourg

Twitter
Facebook
Linkedin
© Luxembourg School of Religion & Society
certains droits réservés . Some Rights Reserved

Dateschutz . Protection des données
Ëmweltschutz . Protection de l'environnement
+352 43 60 51
office lsrs.lu